Jacqueline Salmon

Cloitre de santini

En 1720, l’abbé du couvent de Ždár nad Sázavou fit construire sur la butte Zelená Hora (la Montagne Verte) une église de pèlerinage pour honorer la mémoire du martyr et saint tchèque Jean Népomucène. D’après la légende, au-dessus du corps du martyr noyé dans la Vltava était apparue une couronne à cinq étoiles. C’est pourquoi l’architecte Giovanni Blasius Santini opta pour la forme symbolique de l’étoile à cinq branches.
Dans le même village son cimetière est en forme de Lyre....
Alors qu'en France à la même époque, on embrassait les bâtiments d'un seul coup d'œil, lui, invente déjà la promenade architecturale, il, joue avec les forme déjoue les règles de la perspective. Photographier son architecture fait entrer d’emblée dans cette problématique baroque : l’incertitude de la vision…Je pense qu’il a dessiné et construit en pensant les points de vue comme un bras de fer avec les lois de la perspective, et que sa lutte rejoint la mienne assujettie que je suis trop souvent aux à la focale d’un objectif photographique . J’ai souvent envisagé de travailler sérieusement pour le faire connaître en France. Sur les quelques photographies que j’ai choisi de montrer , rien n’est explicite, on sent juste qu’il y a d’autres possibles, des espaces mystérieux qui tournent le dos aux règles de notre architecture classique

Jacqueline Salmon Lyon 2006